dimanche 8 juillet 2007

Après une nuit un peu agitée due à un orage infernal (dans ces cas-là, trouver un taxi libre à Shanghai relève du parcours du combattant) et des cocktails pas vraiment catholiques, j'ai pris la décision ferme et inflexible de faire la grasse mat'.

Pas trop longtemps quand même, histoire de profiter du petit déjeuner de l'hôtel (buffet ultra-copieux, avec saucisse, bacon, oeufs, fruits en tout genre dont certains m'étaient parfaitement inconnus, croissants, etc, etc...), puis de partir en mission shopping, objectif: trouver des vêtements qui s'accordent un peu plus avec le temps présent.Je ne résiste pas à l'idée de vous montrer cette boutique, dans le genre grand n'importe quoi, c'est assez réussi.



J'ai aussi pris le temps de m'acheter une carte sim pour la Chine (en local, la carte + 8 heures de com' sont à 150 yuan, soit 15 euros). Evidemment, quand je l'ai inséré dans mon mobile, je me suis récupéré un message d'insulte: ledit mobile était bridé. Le temps de crier au monde tout le mal que je pensais de l'opérateur historique d'un grand pays européen où on mange des escargots et du fromage, mais dont je ne donnerai pas le nom ici puisqu'il y a des gens qui y travaillent parmi les lecteurs, et me voilà en route pour acheter un nouveau mobile. J'avais de toute façon prévu cela dans mon budget, ne serait-ce que pour pouvoir recevoir des SMS contenant des adresses en chinois (merci à Mikee pour le conseil).Donc je me retrouve maintenant avec un engin super-hype, qui fait lecteur audio, vidéo, appareil photo, caméra (sans commentaire sur la qualité de l'optique), pda (ça va être drôle quand je vais tenter d'écrire des sinogrammes dessus), un peu console de jeu, et même téléphone!

Sinon, je suis allé cet après-midi visiter un appart' pas loin du stade de Shanghai. Propriétaire très chaleureuse, cadre pas mal, appartement clean et bien équipé (micro-onde, machine à laver, télé et DVD, pas mal de mobilier, un petit balcon, douche). Comme ce n'est pas une résidence d'expat comme celle de certains que je ne citerai pas, la femme de ménage ne passe qu'une fois par semaine, mais ce sera bien suffisant. Ah oui, le détail qui tue: il n'y a pas d'ADSL. L'appart est connecté en FTTH (les initiés apprécieront).

J'emménage donc mardi soir -- tout ça va très très vite.

Et ce soir, je compte aller écouter du jazz à l'hôtel de la Paix, dans lequel résida notamment Malraux et qu'il décrit dans la Condition Humaine.

Visiblement, il y a quelques problèmes pour uploader des photos depuis l'hotel, donc je ne pourrais montrer que celle-ci, de Nanjing Donglu (Est de la rue de Nanking), au petit matin un jour de semaine - ce qui explique qu'il n'y ait personne

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Trop bien ton blog :-)
Ca fait plaisir, on attend impatiemment la suite et surtout des photos !!!
Bises
Muriel & JP

Edouard a dit…

Sympa l'idée du blog. On te souhaite bonne chance et bon courage pour ton périple multi-linguistique. Es-tu devenu un adepte de Confucius ?
A+,
Edouard et Nadège

Poussin a dit…

Le comble pour un portable français, c'est d'être bridé en Chine...

... privé de dessert ...